samedi 4 janvier 2014

Portraits de généablogueurs : Lulu Sorcière

 Ce n'est pas un mais trois challengeaz que l'invitée du jour a mené de front, pour le plus grand plaisir de ses lecteurs. Derrière cette plume légère, poétique et passionnée se cache la plus célèbre sorcière du Poitou.


Je suis ravie d'accueillir, pour ce premier portrait de l'année 2014, Gloria Godard, alias Lulu Sorcière.



  • Situation géographique : je vis depuis 25 ans à Prinçay, un petit hameau qui fut une paroisse, puis une commune, rattaché depuis 1816 au village d’Availles-en-Châtellerault, dans le Poitou. Je vis dans la maison de l’arrière-arrière grand-mère de mon petit-fils, une maison « habitée », chaleureuse! Nous retrouvons à Prinçay ou Availles des ancêtres jusqu’au 17ème siècle dans un périmètre de moins d’un kilomètre autour de chez nous !  C’est sans conteste ce qui m’a fait aimer la généalogie : ce croisement entre l’histoire familiale, notre maison, les villages alentours, et ce passé qui s’est livré si facilement en ouvrant les registres du village !
  • Secteurs géographiques des recherches : essentiellement le Poitou pour la branche paternelle de mes enfants, autour d’Availles coté Sarrazin, autour de Genouillé coté Godard. Ma branche passe  rapidement les frontières. Mon arbre généalogique tient plutôt du bonzaï : petit, précieux et fragile. L’histoire de mes grands-parents me mène en Espagne du coté de mon père, en Turquie du coté de ma mère. Passionnante, elle a nourri mon enfance, forgé mon esprit. Comme dans beaucoup d’histoires de migration, mes grands-parents sont les personnages charnière de la lignée : ils marquent à la fois la fin d’une histoire et le début d’une autre. Je n’aurai pas assez de ma vie pour faire le tour de la leur. Ils sont à la fois tout mon passé et tout l’avenir de mes enfants, de mes petits-enfants… Ce dont ces enfants n’ont pas toujours conscience, tant ils sont les fruits d’une intégration réussie ;-)
  • Matériel : un petit ordinateur portable 12 pouces, pas très récent, que je garderai jusqu’à ce qu’il tombe en panne, car pourquoi changer un outil qui fonctionne bien ? Je l’emmène partout. A la maison, je le connecte à un second écran, confort parfait pour travailler sur les archives ! Pas de tablette. Sur mon téléphone portable je n’utilise que Twitter et encore, en général, je réponds à partir de l’ordinateur. J'aime les claviers confortables.
  • Réseaux sociaux : côté généalogie, Lulu Archive est le blog principal. Gravitent autour de lui, deux blogs secondaires, un pour la généalogie de mon village Availles et l'autres pour Cora Millet-Robinet, personnage de mon village. Deux autres blogs : Lulu Sorcière avec un peu de moi, et Lulu Matern'Elle pour une petite collection d'accouchements à travers l'art et la littérature. Une page Facebook qui me permet d’avertir de la publication des articles sur les différents blogs et permet les commentaires. Un compte Twitter (@lulusorciere) qui a la même fonction, et sert à rebondir sur un sujet. J’aime la formule, car elle est conviviale, courte, elle permet de papillonner sans s’éparpiller. 
  • Depuis quand ton blog est en ligne ? Mon blog a eu 5 ans en Décembre 2013 ! Mais la formule interactive existe depuis 10 ans, elle se limitait au départ des recherches généalogiques, à un forum intrafamilial. 
  • Quels sujets abordes-tu sur le blog ? Les sujets sont variés et dépassent la généalogie familiale : Archives insolites, petites affaires criminelles, généalogie de mon village, les échos du passé au présent, j'y parle aussi de temps à autre de mes lectures, de mes rencontres et des sujets qui m'agacent (ADN et Généalogie ou psychogénéalogie). Et puis à l'occasion, l'émotion s'invite, lorsque les mots trouvent le chemin. 
  • Recherche généalogique, ou projet, en cours : Cora Millet-Robinet continue d’occuper mon esprit et mon temps et en corollaire, le challengeAZ 2014 qui lui sera consacré. Continuer à faire vivre les archives insolites et les petites affaires criminelles en particulier à travers les articles de Centre-Presse et reprendre la généalogie d’Availles qui est un peu en veille.

Quels sont les logiciels, apps, outils que tu utilises pour tes recherches ?

Mon logiciel de généalogie : ancestrologie. C’est le premier que nous avons essayé. Je le connais bien, je lui fais faire ce que je veux, en particulier la mise en ligne de quelques bases de données. C'est un logiciel qui dans sa version complète est à moins de 30 euros.
Complémentaire Généanet avec un abonnement membre privilège.
Des feuilles imprimées pour bien visualiser les p’tites cases vides et des gros classeurs.


A quoi ressemble ton bureau ? 



C’est un bureau ancien, que j’ai acquis il y a une vingtaine d’années. Je n’en connais pas l’histoire, mais j’espère qu’il restera dans la famille, car c’est sur lui que j'aime m'appuyer. Il est assez souvent ouvertement en pagaille. Près du bureau quelques uns de mes bouquins indispensables. Mais je suis assez nomade, je travaille également volontiers sur la table de la cuisine, dans le canapé le soir, sous le préau l'été.


Quel est ton outil préféré pour organiser tes recherches ? 

Dans mon ordinateur, des dossiers Thèmes, Patronymes, Lieux, Photos de famille. Et des sous-dossiers.
Pour prendre des notes sur l'ordinateur un p’tit fichier text que je range dans le bon dossier ou que je laisse sur le bureau en attente de rangement.
Un blog brouillon qui a l'avantage de se présenter comme le blog. Une fois l'article complété, il suffit d'en faire un copier collé sur le blog public et le tour est joué. J'y ajoute mes astuces, mon pense-bête, etc...
Un cahier de brouillon, un vrai, de préférence ancien, pour le plaisir du papier d’avant. Je le date et  le remplace souvent. Régulièrement je transfère les données dans les fichiers, sur le logiciel ou sur le blog. Quand c’est fait, je plie la page, ou je fais une croix en marge au surligneur. Je ne jette plus aucun de mes cahiers de brouillon.



Quel est ton site préféré pour ton histoire familiale ? 

  • Gallica, incroyable tout ce qu’on peut y trouver et parfois sans chercher ! En tapant « Cataudière » j’ai retrouvé la petite annonce passée par les Millet-Robinet dans un journal parisien pour vendre le domaine en 1849 !!! Incroyable. 
  • GoogleBooks est complémentaire. 
  • Persée est parfois un joker inattendu. On y trouve des ouvrages qui ne sont présents sur aucun des deux autres sites. 
  • Généanet et ses avantages client privilège. Il me renvoie sur Gallica avec l'avantage d'un moteur de recherche bien plus simple, mais aussi sur d’autres trésors inattendus en sa possession. 
  • Les brocantes, les sites de livres anciens et bien sur les bibliothèques.  C'est une source qu'il ne faut pas négliger, tout n'est pas numérisé, certaines publications sont méconnues, certaines thèses restent confidentielles.


Un rêve généalogique ?

Transmettre. Je compte sur ma p’tite descendance pour poursuivre certaines recherches, en aborder d’autres. J'aimerais que l'on retrouve dans les mots que j’aurai laissés ici ou là, l’émotion  que je ressens à l’évocation des personnes qui me sont proches, et celle d'un passé récent qui m’a parfois blessé mais dont j’ai guéri. Ecrire pour raconter, ce que je sais des anciens que j’ai rencontrés, mais aussi pour qu’on me connaisse moi. Finalement laisser une trace, celle que j'aurais aimé trouver en fouillant la mémoire familiale.


Quel est le projet généalogique que tu comptes réaliser d'ici un an ?

Je navigue à vue. Quand un sujet me passionne, il peut facilement prendre toute la place. Mais Je n’ai pas d’objectif, c’est une liberté, un luxe, et peut-être un trait de caractère, qui me donne la possibilité de garder du temps pour les autres, pour les miens. Si j'avançais un peu dans la généalogie des petites pousses nées ou à naître, ce serait bien !



As-tu une astuce / un conseil à partager ?

Un conseil à partager : Partager reste le principal conseil !  Partager c’est s’interroger, s’interroger c’est avancer et avancer à plusieurs, c’est trouver des réponses.
Partager donc écrire et/ou parler. Ne pas hésiter à créer un blog, voir plusieurs. Ne pas se tracasser du style, ni de l’audience,  avancer. L'écrit vous rebute ? Faites des plans, des tableaux, des phrases courtes. Et prenez la parole ! Autour de vous, en famille, entre amis, parmi un groupe, une association.


Une astuce : Achetez le Bescherelle d’histoire de France. Un bouquin à garder sous le coude. Tout y est chronologique, il est alors facile de se remettre dans le contexte politique et historique de votre ancien. Pour ceux qui comme moi, rêvaient pendant leurs si lointains cours d’histoire. 
  

Ecrit par Sophie Boudarel

11 commentaires :

Lulu, toujours aussi agréable à lire ! Merci à vousdeux.

Gloria alias Lulu Sorcière est un exemple à suivre... Ses écrits sentent bon la générosité ! Et quel art dans la formulation...

Heureuse que nos chemins se soient croisés !

Amicalement

Merci à Lulu Sorcière de partager un peu de son énergie, et merci à Sophie de mettre en avant ces passionnés

Quel plaisir de lire l'histoire généalogique de Gloria ! On y retrouve son enthousiasme, sa générosité, son sourire... Je fais partie de ces privilégiés qui ont "touché du doigt" ce bureau surchargé :-) , et Gloria et moi y avions parcouru, ces livres anciens si riches et si touchants. J'aime aussi l'idée de liberté, et de ne pas avoir un "projet" auquel forcément se tenir, l'improvisation, au fil des jours et des possibilités, c'est bien aussi !

Gloria, généalogiste passionnée et généreuse. Ravie de connaitre.
Merci Sophie pour ce portrait :)

mon blog préféré :Lulu'maternElle, qui m'a d'emblée plu, car je rencontrai tellement de jeunes femmes mortes en accouchant dans la lecture des registres, que j'ai voulu en savoir beaucoup plus et le blog lulu'maternelle m'a beaucoup aidée et fourni des idées de lectures.
belle année 2014
selma cayol

Un pur bonheur de lire vos billets, toujours écrits avec talent.

Merci Gloria pour vos articles toujours intéressants et votre blog est tellement joli ..

Merci pour ce beau portrait. "Lulu Sorcière Archives" est l'un des premiers blogs que j'ai découverts et que je suis depuis lors fidèlement. Gloria est assurément une passionnée, que j'ai hâte de rencontrer dans la vraie vie à une prochaine occasion !

Merci pour ce joli portrait de Gloria.

Une toute petite pousse de 3,6kg s'est accrochée à mon arbre et à fait de cette fin d'année un vrai printemps... Grand-mère deux étoiles voilà de quoi prendre beaucoup de retard dans mes lectures et mes réponses ! Merci Sophie pour cet exercice, il est aussi l'occasion de faire le point sur le parcours : le chemin parcouru, celui qui reste à mener, comment et à quel rythme. L'année reprend ici en douceur, la maison a retrouvé son calme, après avoir tourné en rond quelques jours et ramassé quelques playmobil, je vais reprendre mes lectures, le passé s'invite de nouveau à ma table ! Amitiés à tous, je file répondre à chacun et lire le portrait des généabloggeurs suivants !

Enregistrer un commentaire