samedi 28 décembre 2013

Portraits de généablogueurs : Histoires d'Aïeux


Depuis le temps qu'il en avait envie, le challengeAZ a été l'occasion pour lui de franchir le pas et de créer son blog. Ce fut pour nous l'occasion de découvrir des Histoire d'Aïeux.

L'invité d'aujourd'hui est Cyril Davy.



  • Situation géographique : j'habite à Antony, dans le sud des Hauts-de-Seine depuis bientôt 10 ans.
  • Secteurs géographiquesdes recherches: pour moi, uniquement le Maine-et-Loire du côté paternel, Italie, Essonne, Paris et Yonne principalement du côté maternel.Pour les recherches concernant mon épouse, Bretagne, Aude, Orne et beaucoup les frontières Essonne/Seine-et-Marne/Loiret.
  • Matériel : un ordinateur Asus portable 17", dont je suis très content, qui contient toutes mes données généalogiques. Sinon un iPad que j'utilise très peu pour la généalogie (hors Gallica) et un smartphone Samsung S4 qui me permet de montrer le résultat de mes recherches à mes proches avec l'application Geneanet.Enfin une imprimante multifonction qui me permet de scanner des anciennes photos.
  • Réseaux sociaux : je possède un blog Histoire d'aïeux, pour lequelj'aimerai juste avoir un peu plus de temps pour publier plus d'articles détaillés sur mes recherches. Et je suis présent sur Twitter (@davycyril) depuis un peu plus d'un an, ce qui me permet d'interagir avec les autres Génétwittos.
  • Depuis quand ton blog est en ligne ?Je me suis lancé dans l'aventure à l'occasion du ChallengeAZ en avril dernier et je ne le regrette pas. Ca me titillait en lisant les divers blogs que je croisais sur Twitter et ce challenge m'a donné l'opportunité de faire mes premiers pas dans la blogosphère.
  • Quels sujets abordes-tu sur le blog ? Mon blog me permet d'écrire des articles sur mes recherches et sur mes principaux ancêtres, même si pour l'instant je me contente surtout des différents challenges (AZ et Généathème). Mais je vais essayer de corriger ça en 2014. Et je publie également lorsque je trouve des choses intéressantes dans les archives que j'étudie (naissance de triplés, bénédiction de cloches, ...).
  • Recherche généalogique, ou projet, en cours : en ce moment, c'est l'indexation sur le site Mémoire des Hommes qui me prend le plus de temps. J'essaie d'indexer les poilus des communes que j'ai étudiées pour les recherches concernant mon épouse. Cela me permet notamment (en plus des décès que je connaissais sur les SOSA de ma femme) de compléter des branches parallèles.



Quels sont les logiciels, apps, outils que tu utilises pour tes recherches ?
J'utilise Heredis depuis déjà plusieurs années. Il me suffit largement pour l'utilisation que j'en fait. Je ne rentre pas d'actes dans le logiciel et j'en suis donc complètement satisfait. J'ai profité du dernier lancement d'Heredis 14 pour le mettre à jour.
Ensuite Geneanet évidemment, pour partager mes données, trouver des informations "débloquantes" et montrer mes recherches à ma famille grâce à l'appli.


A quoi ressemble ton bureau ?




En fait, je n'y suis quasiment jamais. Il est situé dans la chambre et je préfère être installé tranquillement dans le salon, sur la table ou dans le canapé. Et mes différents papiers sont, en plus, éparpillés un peu partout dans l'appartement. Mais nous déménageons prochainement et ce sera sûrement l'occasion de faire un peu de rangement dans mes affaires généalogiques et de passer un peu plus de temps à mon bureau si j'arrive à l'aménager comme voulu.


Quel est ton outil préféré pour organiser tes recherches ?
Je n'ai pas de carnet pour prendre mes notes et malgré les nombreux articles sur Evernote parmi les Génétwittos, je n'ai pas encore accroché. Pour faire le point sur mes recherches, j'utilise principalement Word et une clé USB.
Pour l'instant, j'ai beaucoup fonctionné en fouillant de fond en comble les archives de certaines villes où sont passés les ancêtres de ma femme. J'ai donc listé les communes à étudier (une vingtaine, mais je ferai d'autres choses avant de les avoir toutes finies), celles qui sont finies, en cours avec le listing des registres disponibles en ligne. De cette manière, je sais où j'en suis et ça me permet de ne pas doublonner mes recherches.
En cas d'inspiration soudaine, je prends des notes sur mon téléphone portable.


Quel est ton site préféré pour ton histoire familiale ?
Tout d'abord, les AD91AD77 et AD45, qui sont devenus mes meilleurs amis pour avancer dans les recherches sur mon épouse et sur moi.
Sinon Gallica est une mine d'or, que je ne sais pas encore utiliser correctement à mon avis. Mais ce site m'a déjà donné certaines réponses à mes recherches, notamment lors du ChallengeAZ. Et on y retrouve aussi beaucoup d'informations sur les régiments et autres corps d'armée pendant la 1re guerre mondiale.
Enfin j'aime beaucoup le site de l'Association Histoire du Premier Empire (http://www.memorial-deces-soldats-empire.org/index.php). Il a pour but de recenser les militaires décédés lors des campagnes Napoléoniennes. N'hésitez pas d'ailleurs à contribuer à ce site si vous croisez au cours de vos recherches ce type de décès dans les registres.


Un rêve généalogique ?
Remonter la branche de mon arrière-grand-père maternel né en Italie en 1899 et qui a émigré dans l'Yonne. J'ai déjà récupéré son dossier de naturalisation, mais je n'en sais pas plus pour l'instant. Jusqu'à présent, j'avais laissé de côté cette branche, mais je vais essayer de pousser les recherches, de voir comment je peux essayer de récupérer plus d'informations.


Quel est le projet généalogique que tu comptes réaliser d'ici un an ?
J'aimerais compléter mes SOSA et trouver tous les actes les concernant pour disons les 7 ou 8 premières générations. Et il y a beaucoup de boulot sur ce point ! Pour certains, je n'ai aucune information, juste un âge trouvé sur l'acte de mariage des enfants par exemples. Cela me permettra en outre de découvrir très certainement de nouveaux secteurs de recherches. Ce qui est toujours intéressant.


As-tu une astuce / un conseil à partager ?
Sur les communes que vous étudiez, si vous en avez la possibilité (j'avoue que c'est forcément plus simple pour les petites communes), parcourez les registres en entier. Cela vous permettra de mettre à jour des cousinages insoupçonnés, de résoudre des épines généalogiques, de compléter des fratries qui vous aideront dans vos recherches et de remettre vos informations dans leur contexte géographique.
Et dans les registres paroissiaux, vous pourrez également par ce biais trouver des perles, grâce à un curé un peu plus bavard que d'autres, qui vous parlera des événements climatiques, des bénédictions de cloches, des listes de confirmés ou plus tragiques des conditions du décès de nos ancêtres.


Ecrit par Sophie Boudarel

7 commentaires:

  1. Je te souhaite de réaiser ton rêve et de faire tes recherches italiennes.
    Merci pour le lien du site de l'Association Histoire du Premier Empire, j'y ai retrouvé des habitants d'Ecoust-Saint-Mein, village dont je fais la généalogie

    RépondreSupprimer
  2. Encore un portrait de passionné...
    Merci à Cyril et à Sophie !
    Bonne fin d'année

    RépondreSupprimer
  3. Cela fait chaud au coeur de voir combien il y a de jeunes généalogistes passionnés ! Merci pour ce beau portrait.

    RépondreSupprimer
  4. Ahhh Les recherches en Italie !... tout un programme... Dans quelle région ?

    RépondreSupprimer
  5. Pour l'instant San Bonifacio en Vénétie. J'aimerais vraiment essayer d'avancer cette année sur ce point. Des conseils ?

    RépondreSupprimer
  6. Merci Sophie pour le portrait de Cyril ! Bon courage dans tes projets généalogiques pour 2014 Cyril !

    RépondreSupprimer